lundi 20 décembre 2010

Astuce Polaroid! S'assurer du bon fonctionnement d'un appareil sans films neufs.

Le Polaroid, "c'est ton kiff, ta passion"! L'autre jour tu as dégoté sur une brocante un appareil que tu ne possédais pas encore. De retour chez toi, tu casses ta tirelire et achètes des films sur ImpossibleProject.com pour prendre de magnifiques clichés avec ta nouvelle acquisition. Tu es confiant et heureux, mais juste avant d'enfourner ton boitier de films dans la "bouche" du Polaroid, le doute t'assaille. Et si l'appareil ne fonctionnait pas? Si il s'enraillait? Pire si il s'emballait et qu'il recrachait un à un tout les clichés. Tes films seraient gâchés et ton argent envolé! Que faire pour éviter ce drame?  

Comment être sûr qu'un appareil polaroid fonctionne sans sacrifier des films neufs pour le tester?

Ne t'inquiète pas, j'ai la solution. Il te suffit de réutiliser un vieux boitier de films vide. Tu sais le vieux boitier dont tu ne sais pas quoi faire car il est plein de produits toxiques. Tu n'oses pas le jeter à la poubelle de peur que Nicolas Hulot arrive en hélico turbo diesel pour te casser la gueule; et tu as trop la flemme pour l'amener à la décharge.

Cette méthode ne fonctionne qu'avec les appareils utilisant des films 600 ou SX 70.

 Tu as besoin, d'un boitier vide utilisé récemment (2 ans maximum), le carton protecteur qui était sorti du boitier la 1ère fois que tu t'en étais servi, et un film polaroid raté de préférence, ça t'évitera d'abimer un beau cliché. Si tu n'as plus le carton, remplace le par un second film.


  Pour commencer tu vas devoir replacer ton film polaroid dans le boitier. Il y a une sorte de petit clapet sur le boitier, c'est à cet endroit que tu vas l'introduire, le recto du film face à toi et son bord le plus large vers le bas. Le film va s'en doute coincer, il faut appuyer sur la partie métallique à l'intérieur du boitier, c'est elle qui gêne.

  Même opération  avec le carton, l'enfoncer jusqu'au bout.

Attention! Il y a une encoche sur le carton, elle doit être placée au même niveau que l'encoche sur le boitier, en haut à gauche.

Maintenant, place le boitier dans l'appareil.

 Normalement, le carton va sortir automatiquement et le voyant de l'appareil s'allumer en rouge, puis après  quelques secondes en vert. Cela peut prendre quelques instants, la batterie du boitier ayant déjà été utilisée, elle est moins réactive qu'une neuve. Si le carton ne sort pas et que le voyant ne s'allume pas, la batterie de ton vieux boitier est sans doute morte ou l'appareil est hors service. . Essaye avec un autre boitier pour t'en assurer.

Une fois le voyant de l'appareil passé au vert, il ne reste plus qu'à prendre une photo. Si ton appareil possède un flash, il va s'enclencher. Puis ton vieux film ressortir. Maintenant tu sais que le mécanisme de ton appareil fonctionne, ainsi que son flash. Il est donc en état de marche, tu peux te servir sans crainte de ton nouveau boitier de films! Dans le cas contraire, il vaut mieux éviter.

Et tous ces conseils gratuitement! Quel type formidable je suis!


jeudi 11 novembre 2010

La Vie après la Mort? Début de réponse...

 Dessin réalisé au cimetière St-Roch, Valenciennes.


Y a t' il une vie après la mort? Vaste question, à laquelle personne n'a de réponse. Personnellement je ne pense pas. Mais une chose est sûre, le football  nous survivra.
Une info pour nos amis d'Outre-Hainaut, l'USVA est l'ancien nom du VAFC, le club de Valenciennes. Sinon j'ai "googlé" Marcel Lesoin, et j'ai juste trouvé ça : "Marcel Lesoin de VA est mort des suites d'un accident cardiaque sur le terrain de Nungesser,en décembre 1930,lors d'un match de coupe de France contre le Club Français de Paris." 


A part ça, un peu d'auto-promo :
2 nouvelles planches pour le prix d'une sur mon blog BD, Pokoj! Avec du voyage dans le temps et des invités surprise. Que demander de plus? Pour y accéder cliquez ici. Après avoir parlé de sujets aussi graves que la mort et le foot, j'espère que cette petite réclame n'est pas trop déplacée...

lundi 1 novembre 2010

Le blog BD de Sanfrouah!


Enfin un blog BD qui ne parle pas de rêveries dans les transports en commun.
Pour y accéder, cliquez ici.

mercredi 6 octobre 2010

Présidentielles 2012


Si la politique se confond de plus en plus avec un spectacle, pourquoi ne pas la considérer comme un divertissement? On pourrait en faire un jeu-vidéo. Je me demande si en 2012, il y aura toujours 53,06 % des français qui seront partants pour une nouvelle partie?

mardi 31 août 2010

Pimp my Nes! Mode d'emploi.





J'ai tunné ma vieille Nes. Je me suis concentré sur la coque blanche, en plastique. Je l'ai repeinte et personnalisée avec une illustration maison.
Pour ceux que ça intéresse, voici la marche à suivre :
1) Avant toute chose, rendez-vous dans votre magasin de bricolage préféré pour vous procurer une bombe d'apprêt (pour plastique ou tout supports), une de peinture et une de vernis. Il vous faudra aussi deux types de papiers ponce, le premier avec un grain de 100 (au minimum) et le second avec un grain le plus fin possible, au minimum 250.
2) Dévissez le capot blanc de votre console, retirez les plastiques noirs situé sur le dessus du capot.
3) Voici l'étape la plus rébarbative, le ponçage. Prenez votre papier ponce ayant le plus gros grain, poncez le plastique de façon uniforme. Allez-y doucement, on n'est pas là pour défoncer le plastique, le but de la manoeuvre est de créer des aspérités permettant à l'apprêt de tenir correctement sur le plastique. Une fois cette opération terminée, recommencez avec le papier ponce plus fin.
4) Voilà votre Nes est poncée, le plastique est devenu plus rugueux, vous avez évité les grosses griffes. Bravo! Vous allez pouvoir passer votre première couche d'apprêt. Premièrement, nettoyez votre plan de travail (pas de poussière)et protégez le; mettez du journal ou un film plastique. Petite astuce, pour que votre console n'accroche pas sur le journal une fois sèche, surélevez la légèrement (avec des bouchons de plastiques par exemple).
Prenez votre bombe, secouez la 2 minutes. Placez votre bombe à 40 cm de votre console, pour éviter les coulures, commencez à bomber à côté de la cible. Bombez en alternant les mouvement horizontaux, verticaux et les diagonales.
Deux ou trois couches, seront nécessaire. Attendez au moins 5 min entre chaque couche. poncez entre chaque couche afin de gommer les petites coulures et merdouilles. Le rendu n'en sera que plus propre et lisse.
5)L'apprêt est bien sec, vous allez pouvoir passer la peinture. les conseils pour se servir d'une bombe sont toujours valable. Et n'oubliez pas le papier ponce pour pour gommer les défauts. Passez 2, 3 ou 4 couches de bombe jusqu'à un résultat satisfaisant.
6) Passez une couche de vernis. Attention j'ai dit une!
7) Maintenant concentrons nous sur la décoration. Il va falloir vous procurez du papier autocollant pour imprimante. Une fois votre motif imprimé, il ne vous reste plus qu'à le découper proprement. Si vous avez peint votre console en blanc , vous pouvez vous permettre de laisser un contour blanc, sinon il va falloir s'appliquer pour découper au plus près.
Une autre solution existe pour un meilleur rendu, utiliser un papier adhésif, transparent pour imprimante laser. Mais il présente plusieurs inconvénients, il faut une imprimante laser, on ne peu le poser que sur de la peinture blanche à cause de la transparence, selon les marques il peut être de qualité très inégale et surtout, il coute plus cher!
8) Une fois votre autocollant posé, il ne vous reste plus qu'à passer une ou deux couches de vernis.

samedi 7 août 2010

Contre-temps

Voici une illustration pour un projet en cours. Je pensais pouvoir le finaliser aujourd'hui mais mon imprimeur est en congés. Ce n'est que partie remise, je mettrai la suite en ligne à la fin du mois.

jeudi 8 juillet 2010

Maintenance du réseau.

samedi 19 juin 2010

La Coupe du Monde en pixels.



Un hommage pixelisé à notre "fantastique" équipe de France de foot. Sans trop m'avancer, je pense pouvoir retirer le point d'interrogation d'ici quelques jours.

lundi 14 juin 2010

Dessins de cimetières série 2 (partie 5).

Dessin réalisé je ne sais plus trop où.

dimanche 6 juin 2010

Dessins de cimetières série 2 (partie 4).

Dessin réalisé à Fenain.

mardi 18 mai 2010

Brèves de Cimetières, ça tue!

Illustration et texte de Jean-Charles Blesch.


Quelle ne fut pas ma surprise de découvrir ces pages
. Soudain, je me suis senti moins seul.
Effectivement, Jean-Charles Blesch, graveur sur pierre, nous délivre sur son site, "Brèves de Cimetières ", ses pensées, impressions et flâneries sur son univers, les cimetières.
Un trait incisif, une plume tout en finesse à découvrir au fil de son étonnant "carnet de voyages".

samedi 15 mai 2010

Dessins de cimetières série 2 (partie 3).

Dessin réalisé à Marchiennes

lundi 10 mai 2010

Dessins de cimetières série 2 (partie 2).



Dessins réalisés à Curgie et Artres.

Ces deux dessins sentent l'Automne, mais avec le temps qu'il fait actuellement je les trouve très à propos.

samedi 8 mai 2010

Dessins de cimetières série 2 (partie 1).

Dessins réalisés à Denain.

Voici le grand retour des dessins de cimetières. Après des mois d'absence, j'ai réussi à en réaliser suffisamment pour commencer une seconde série. Je vais donc en parsemer le blog dans les jours à venir.

vendredi 16 avril 2010

Improbable pixel art...


Vous vous demandez peut être à quoi ça rime cette crevette 8 bits? Pour le découvrir je vous invite à vous rendre sur le blog "Que mijote Lily Paddle?" dont voici le lien : lilypaddlecuisine.blogspot.com/


samedi 10 avril 2010

Dessin préparatoire.


Ouais! Ma particiation au concours mail me art est enfin publiée sur leur site (http://mailmeart.com/going-postal/). Pour fêter ça (je l'attendais depuis 3 mois), je poste mon dessin préparatoire.

jeudi 25 mars 2010

Zombie Pixel Art.


Après la version aquarellée, voici le Zombie en pixels.

dimanche 21 mars 2010

Bioman Pixel Art


Je continue sur ma lancée avec une nouvelle illustration en pixels, nettement moins complexe. Voici le robot des Biomans ou Biomen? Comment Bioman s'écrit au pluriel? Bref, un bon vieux dessin bien régressif qui sent bon les mercredis après-midis à siroter du Tang!

jeudi 11 mars 2010

Pixel Art






Ça faisait un petit moment que je n'avais rien publié. Je me suis lancé dans le Pixel Art et ça prend pas mal de temps! Travailler dans le logiciel Paint, c'est comme tomber dans une faille spatiotemporelle.

jeudi 18 février 2010

10 bons films de zombie.

Crayon gris, stylo-feutre et aquarelle.

Voici une liste de 10 bon films de zombie sortis ces dernières années :


- 28 jours plus tard
(28 Days Later...), film britannique, de Danny Boyle, sorti en 2002.
- 28 semaines plus tard (28 Weeks Later) film britannique, de Juan Carlos Fresnadillo, sorti en 2007.
- [●REC], film espagnol de Paco Plaza et Jaume Balaguero, sorti en 2007.
- Bienvenue à Zombieland (Zombieland), film américain de Ruben Fleischer, sorti en 2009.
- Dead Set, série télévisée Britannique crée par Charlie Brooker, première diffusion en 2008.
- Diary of the dead, film américain de George A. Romero, sorti en 2008.
- Fido, film canadien de Andrew Currie, sorti en 2006.
- L'Armée des morts (Dawn of the Dead), film américain de Zack Snyder, sorti en 2004.
- Shaun of the Dead, film britannique d'Edgar Wright, sorti en 2004.

Oui, je sais. Avant que les puristes ne le mentionnent, je le fais. Les films 28 jours, semaines plus tard, ne sont pas à proprement parlé des films de zombies puisqu'ils mettent en scène des personnes infectées par un virus et non pas des morts revenus à la vie. Mais bon le résultat est sensiblement le même; tout cela nous donne des créatures grégaires dont le seul but est de manger de la chair humaine. c'est kif-kif bourricot, on va pas chipoter.
La réelle rupture initiée par 28 jours plus tard avec le film de zombie traditionnel se trouve plutôt dans le comportement du contaminé qui contrairement au bon vieux zombie des familles qui traîne la patte, se déplace très rapidement. C'est peut-être un détail pour vous, mais pour moi ça veut dire beaucoup! Ça implique une réalisation beaucoup plus rythmée et pêchue. D'ailleurs le concept du cannibale survitaminé et athlétique a créé un précédent et est désormais repris dans de nombreux films de morts-vivants. Peut-être pour leurs instiller un second souffle...

PS : Il n'y a que 8 films et 1 série dans ma liste.

mardi 9 février 2010

Mon avis avisé sur les séries télévisées.


Je suis en convalescence et j'ai pas mal de temps à tuer. J'en tue une très grosse partie en regardant des séries. J'ai donc décidé de vous faire part de mes impressions.


Mad Men
:

Vous vous souvenez peut-être du discours du 29 Avril 2007 du candidat Nicolas Sarkozy à l'élection présidentielle? En voici un court extrait pour vous rafraîchir la mémoire; je cite : "Mai 1968 nous avait imposé le relativisme intellectuel et moral", l'actuel président souhaitait "tourner la page" et "liquider cet héritage". Hum, ça sent la nostalgie tout ça, le retour aux vraies valeurs de l'Après-Guerre. Mad Men c'est exactement ce qu'il faut à notre président!

Imaginez New-York au début des années 60, nous suivons le quotidien d'une agence publicitaire en plein essor. La série nous dépeint la société de l'époque : le sexisme, le racisme, l'homophobie, le cloisonnement des classes sociales, le règne du paraître et de la consommation effrénée.
Vous vous dites peut-être
que tout cela ressemble beaucoup à 2010. Détrompez vous. Il y a 50 ans Le tabagisme et l'alcoolisme était des comportements acceptés et même encouragés. Au fil des épisodes les personnages enchaînent verres de Bourbon sur verres de Vermouth et fument plus que dans un film de Godard! De menus plaisirs aujourd'hui condamnés...

Personnellement, je trouve la saison 1 très intéressante. On s'attache au personnage principal malgré ou grâce à sa nature particulièrement cynique et antipathique. La saison 2 m'a relativement déçu. L'ambiance si délicieusement oppressante de la série est toujours présente mais les enjeux et l'intrigue forte de la première saison s'estompent pour laisser place à un psychodrame ménager qui n'est pas sans rappeler les grandes heures de Santa-Barbara.


Breaking Bad :

Dans le sud des
États-Unis, l'expression Breaking Bad désigne quelqu’un qui a dévié du droit chemin. Le créateur de la série, Vince Gilligan (co-producteur de X-Files entre autres) ne pouvait choisir de titre plus approprié.

Un prof de chimie, Walter white, interprété par Bryan Cranston (Hal, le père hystérique de la série Malcom), mène une vie des plus mornes. La cinquantaine; il a tourné le dos à une brillante carrière de chimiste et enseigne dans un lycée de seconde zone à des élèves peu assidus; sa femme au caractère fort et directif attend un "bébé surprise"; son fils handicapé moteur est en pleine crise d'adolescence; les dettes s'amoncellent, Walter cumule un deuxième job de laveur de voitures. L'avenir ne s'annonçait pas sous les meilleurs auspices mais quand Walter apprend qu'il est atteint d'un cancer des poumons en phase terminale et qu'il ne lui reste que quelques mois à vivre, tout bascule.
Curieusement, Walter ne s'effondre pas. Le fond du trou, il y est déjà. L'annonce de sa maladie au contraire lui donne un but : Gagner un maximum d'argent en un minimum de temps pour mettre sa famille à l'abri.
Le destin et son beau-frère, agent des stups, vont placer sur la route de Walter la solution à ses problèmes :
Jesse, un de ses anciens élèves, petit dealer sans envergure et toxicomane notoire. Cette rencontre sera la révélation pour Walt. Ses talents de chimiste vont lui permettre de produire une méthamphétamine (drogue de synthèse bien connue des aficionados de l'émission Cops) de première qualité que Jesse se chargera de revendre. C'est ça les États-Unis! L'initiative privée, la liberté d'entreprendre! Bien sûr rien ne se passera comme prévu...

J'ai trouvé cette série très bonne. J'ai visionné les deux saisons existantes d'une traite. L'état d'urgence dans lequel
est plongé le personnage principal est appuyé par une narration intéressante.
Dans la saison 1, certains épisodes utilisent un procédé narratif astucieux. Je m'explique, la scène d'ouverture est en fait un court extrait du dénouement de l'épisode, ce qui attise l'impatience du spectateur et le place dans une relative emphase avec le héros.
Dans la saison 2 cette pratique est systématisée mais modifiée Les épisodes commencent tous par des séquences énigmatiques qui une fois reliées les unes aux autres nous donnent une idée très ténue de ce que sera sans doute le dénouement de la saison.
Les scènes difficiles alternent savamment avec d'autres plus légères, le tout soupçonné de ce qu'il faut d'humour noir permettant d'aborder les sujets les plus lourds tel que l'addiction, la maladie, la mort sans tomber dans l'habituel pathos.

Pour conclure, Breaking Bad c'est une bonne bouffée d'air saturé en produits chimiques, que je conseille fortement d'inhaler!

mardi 2 février 2010

Le plaisir d'offrir.



Voici un dessin réalisé avec les trois doigts qu'il reste de ma main gauche. Ce fut laborieux mais je suis satisfait du résultat qui fait ressortir mon côté romantique. J'ai quand même hâte de récupérer l'entière mobilité de ma main!

jeudi 21 janvier 2010

A deux doigts des dix + Solution au message du 05/01/10


Un photomontage réalisé avec 8 doigts; les deux derniers étant pris dans une attelle. Je me suis fracturé la main gauche et je suis gaucher. Pendant quelques semaines je ne pourrai plus dessiner. Mais je ne m'avoue pas vaincu! Je trouverai un moyen de publier sur ce blog! Tu m'entends ô Fatalité!


Réponse à l'énigme du message du 05/01/10 :

"I'm a Slave 4 U", phrase dite par le Robot Esclave, mais difficilement lisible je le concède, est en fait le titre d'un single de Britney Spears paru en 2001 et présent sur son album "Britney".
Merci Wikipedia, l'encyclopédie des connaissances les plus essentielles.

PS : La prochaine fois que le Père Fouras et moi formulerons une énigme; le premier qui trouvera la solution, recevra un magnifique cadeau.

mercredi 13 janvier 2010

Un contenant sans contenu.

Voici ma contribution au concours "Mail me art". Le principe est simple: créer une "œuvre", qui puisse être postée. L'espace vide à droite c'est pour les timbres. Je l'envoie demain. En espérant être retenu.

mardi 5 janvier 2010

Noël en retard et Robot Esclave.


Bonne Année, Bonne Santé, blah blah blah.. Voilà, je voulais poster cette illustration pour Noël, mais trop tard.
Donc voici pour moi, le cadeau ultime
, le Robot Esclave. Certains diront : "Par essence les robots sont au service des hommes, le qualificatif d'esclave n'est dont pas nécessaire." Pas si sûr, parlez-en à John Connor et aux terminators...
Sinon à part ça un hommage à Britney Spears se cache dans cette image, sauras-tu le trouver?

compteur pour blog